Auto et camion léger / Diesel

Comment réduire sa consommation d’essence en hiver

Source: John Baker

Je fais partie de ces personnes méticuleuses qui suivent de manière obsessionnelle leur économie de carburant. Je garde une feuille de calcul Excel où je conserve les données d’économie de carburant pour ma voiture depuis que je l’ai achetée. Fait amusant: ma Corolla 1998 a une moyenne de 35,05 mpg (8.059L/100km) depuis que je la possède. Cependant, chaque hiver, mes données confirment une tendance désagréable que nous connaissons tous: mon kilométrage de carburant en hiver diminue.

Des tests supplémentaires corroborent mes données.

Le département de l’Énergie des États-Unis signale que le kilométrage de carburant d’un véhicule à essence peut chuter de 12 % lors d’un court trajet à 20°F (-6,6°C) contre 77°F (25°C).

Voyons pourquoi le kilométrage de l’essence en hiver diminue et jetons un coup d’oeil à ce qui peut être fait.

Les moteurs froids sont moins efficaces

Ceci est vrai que vous habitiez au nord du Minnesota ou au sud du Texas. Un moteur froid est moins efficace qu’un moteur chaud. Comme le montre la statistique ci-dessus, un moteur a un «point idéal» de température dans lequel il retourne une économie de carburant optimale.

L’une des raisons est l’air, pas le carburant.

L’air froid est plus dense que l’air chaud. Votre moteur consomme d’énormes volumes d’air – environ 14 fois plus d’air que de carburant. De l’air plus dense indique à l’ordinateur d’ajouter plus de carburant pour compenser, augmentant les performances, mais réduisant l’économie de carburant.

De plus, le carburant froid ne s’enflamme pas aussi facilement que le carburant chaud.

Avez-vous déjà remarqué que votre tondeuse à gazon, votre tronçonneuse ou tout autre équipement démarre au premier tirage après avoir fonctionné pendant un certain temps? Inversement, il commence plus difficilement le matin quand il fait froid.

Le même principe s’applique au moteur de votre voiture.

Pour compenser, l’ordinateur de votre moteur ajuste automatiquement le mélange carburant/air pour qu’il soit plus riche lorsqu’il fait froid, ce qui signifie qu’il contient plus de carburant. Cela permet au moteur de démarrer plus facilement, surtout lorsqu’il fait extrêmement froid.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les voitures à injection de carburant informatisées démarrent beaucoup plus facilement que les vieilles bêtes à carburateur des années 70 et 80. Au fur et à mesure que le moteur se réchauffe, l’ordinateur modifie le mélange pour contenir moins d’essence, améliorant le mpg (L/100km).

Puisqu’un moteur chaud est plus efficace, il va de soi que vous souhaitez réchauffer votre moteur le plus rapidement possible. C’est pourquoi vous devez éviter de laisser tourner votre moteur au ralenti de façon excessive.

Faire tourner le moteur au ralenti est néfaste pour l’économie de carburant

carburant

Laisser tourner votre voiture au ralenti pour réchauffer le moteur avant de partir en hiver est plus populaire maintenant, étant donné la popularité des démarreurs à distance. En appuyant simplement sur un bouton, vous pouvez démarrer votre voiture par un matin froid avant de commencer votre douche.

Bien qu’il soit agréable de monter dans un véhicule chaud, la pratique augmente la consommation d’essence en hiver et peut augmenter la probabilité d’usure.

Un moteur au ralenti peut brûler 1 à 2 litres (1/4 à 1/2 d’un gallon) d’éssence à l’heure. Cela représente plusieurs litres par mois si vous le faite souvent.

Le ralenti augmente également la probabilité de dilution du carburant, qui se produit lorsque le carburant passe devant les segments de piston et contamine l’huile dans le carter. L’huile diluée avec de l’essence perd de sa viscosité, ce qui peut affecter la protection contre l’usure. Elle a également tendance à former des vernis et des dépôts nocifs qui réduisent l’efficacité.

Et – selon mon avis – la marche au ralenti nous rend mous. Nous, les gens modernes, l’avons facile. Peut-être trop facile.

Il y a un vieux dicton qui dit: « Un repas a meilleur goût après avoir eu faim. » Pour moi, le même principe s’applique ici. Ma voiture chaude est plus appréciée après avoir enduré un véhicule froid pendant quelques minutes.

Dans un froid brutal, comme -30ºF (-34ºC) ou plus froid, je fais rouler ma voiture un peu plus longtemps avant de la mettre sous charge. Sinon, je reste au ralenti pendant environ une minute et je conduis tranquillement jusqu’à ce que je rejoigne l’autoroute à environ cinq kilomètres.

La neige ralentit votre roulement

La conduite dans la neige est inévitable dans de nombreuses régions des États-Unis et du Canada. La neige augmente la résistance des pneus, forçant votre moteur à travailler plus fort et à brûler plus de carburant pour sillonner les routes les jours de neige.

Pensez-y comme ceci: est-il plus facile de descendre un trottoir dégagé ou un trottoir couvert de six pouces de neige? Votre voiture ressent la même chose.

Malheureusement, vous ne pouvez pas faire grand-chose par rapport à la conduite dans la neige. Lorsque le ciel éclate quelques flocons de neige, les retraités (comme mes parents) peuvent régler le thermostat à 78 ° F (26ºC) et s’installer pour une journée à regarder le canal météo. Ils le méritent; ils ont payé leur cotisation.

Mais le reste d’entre nous doit soit conduire dans la neige, soit faire ses bagages et se déplacer vers le sud (comme les parents de ma femme).

Raffinerie

L’essence à mélange d’hiver contient moins d’énergie

Les raffineries passent au mélange d’hiver à l’automne, qui s’évapore plus facilement à basse température pour faciliter le démarrage. Ceci aide également le moteur à fonctionner plus en douceur par temps glacial.

Malheureusement, l’essence à mélange d’hiver contient moins d’énergie que l’essence d’été, ce qui réduit le kilométrage. En fait, l’Environmental Protection Agency dit que l’essence à mélange d’été contient 1,7 % plus d’énergie que l’essence d’hiver.

Que pouvons-nous faire pour améliorer le kilométrage de l’essence?

La plupart d’entre nous ne peuvent pas éviter de conduire dans la neige. Ou un froid glacial. Ou en utilisant un mélange d’essence d’hiver.

Vous pouvez cependant vérifier la pression de vos pneus, qui a tendance à diminuer à mesure que la température baisse. Un pneu en baisse de 10 psi peut réduire le mpg d’un pour cent.

Vous pouvez également arrêter de faire tourner votre véhicule au ralenti pendant plus d’une minute ou deux avant de conduire en hiver.

En outre, supprimez les éléments inutiles qui affectent votre mpg, comme un porte-garage de toit.

Que pouvez vous faire d’autre?

La même chose que vous devriez faire à tout moment de l’année pour minimiser la consommation d’essence.

Utiliser de l’huile synthétique

Utiliser de l’huile synthétique

Le synthétique coule plus facilement à froid, ce qui contribue non seulement à améliorer la protection contre l’usure, mais réduit l’énergie gaspillée sous forme de carburant brûlant pour faire circuler l’huile au démarrage. L’huile synthétique améliore également le pouvoir lubrifiant, ce qui contribue en outre à une meilleure efficacité énergétique.

Entretenez votre système de carburant

Les injecteurs de carburant sales réduisent également l’économie de carburant. Le carburant doit être atomisé en une fine brume pour brûler efficacement pendant la combustion. Les dépôts sur les pointes de l’injecteur perturbent le jet et conduisent à des jets de carburant au lieu d’une fine brume, réduisant le mpg.

Gardez les injecteurs propres avec un nettoyant injecteur puissant, comme le P.i. Performance additif pour essence de AMSOIL. Il réduit les émissions et augmente la consommation de carburant jusqu’à 5,7%1.

CPI

Une fois que vous leur avez donné un nettoyage en profondeur, maintenez la propreté avec un lubrifiant pour haut de cylindre, comme le lubrifiant pour haut de cylindre  AMSOIL.

En prime, il augmente également le pouvoir lubrifiant, ce qui aide à protéger contre l’usure des cylindres et des bagues pour une compression et une puissance maximales. En fait, il offre 18 pour cent de lubrification en plus que Lucas² et 20 pour cent de plus que Sea Foam² pour une meilleure rétention de la puissance et de l’économie de carburant.

ULC

Gardez ces points à l’esprit et pratiquez ces conseils pour assurer une consommation d’essence minimale en hiver cette saison.

¹ Basé sur des tests indépendants utilisant des tests EPA: Federal Test Procedure 75 (FTP), Supplemental Federal Test Procedure (US06) et Highway Fuel Economy Test (HFET). Augmentation moyenne du kilométrage de carburant de 2,3 %.

² Basé sur des tests indépendants de lubrifiant de haut de cylindre AMSOIL, de lubrifiant de haut de cylindre Lucas et de traitement de moteur en mousse de mer obtenus le 13/02/2019 en utilisant la norme ASTM D6079 modifiée pour une utilisation avec de l’essence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *