Additifs dans l’huile moteur: tout ce que vous devez savoir

L’huile moteur est aujourd’hui composée de deux composantes fondamentales: l’huile de base et les additifs. Mais ça n’a pas toujours été le cas. Dans les années 1930, quelqu’un a décidé d’ajouter des modificateurs de cire à l’huile de base pour résoudre le problème des résidus de cire après le processus de raffinage. C’est ainsi qu’a commencé la pratique consistant à ajouter des additifs dans l’huile moteur pour augmenter les performances de l’huile de base.

Dans cet article, nous examinerons les différents additifs chimiques dans l’huile moteur. Ces additifs améliorent le lubrifiant en remplissant deux fonctions essentielles: réduire les processus destructeurs et améliorer les propriétés bénéfiques de l’huile de base.

Additifs dans l’huile moteur

Les additifs dans l’huile moteur ont trois fonctions essentielles:

  • Protéger les surfaces métalliques
  • Élargir la gamme d’applications du lubrifiant
  • Prolonger la durée de vie du lubrifiant

Des considérations supplémentaires pour la sélection des additifs comprennent la facilité avec laquelle ils peuvent être manipulés par les formulateurs, la stabilité au stockage, la toxicité et l’arôme. Oui, même l’odeur additive est une considération sérieuse.

Additifs de protection de surface

Les additifs dans les huiles de moteur automobile répondent à cinq types de problèmes en ce qui concerne les surfaces.

Les agents anti-usure réduisent le frottement et l’usure tout en aidant à prévenir les rayures ou les grippages. Grâce à des processus chimiques, ils aident à empêcher le contact métal sur métal. Les agents anti-usure comprennent…

  • Des phosphates
  • Des composés organiques de soufre et de chlore
  • Des graisses sulfurées
  • Des sulfures
  • Des disulfures

Les inhibiteurs de corrosion et de rouille aident à prévenir la corrosion et la rouille sur les pièces internes du moteur. Ils incluent…

  • Des dithiophosphates de zinc (ZDDP)
  • Des phénolates métalliques
  • Des acides gras
  • Des amines

Les détergents neutralisent le vernis et la boue pour aider à garder les surfaces propres et sans dépôt. Ils incluent…

  • Des composés métallo-organiques de phénolates de sodium, de calcium et de magnésium
  • Des phosphonates
  • Des sulfanates

Les dispersants aident à maintenir les contaminants insolubles dispersés dans le lubrifiant. L’attraction polaire lie les contaminants aux molécules de dispersion, les empêchant de s’agglomérer. Ils incluent…

  • Des alkylsuccinimides
  • des esters alkylsucciniques
  • Des produits de réaction de Mannich

Les modificateurs de friction aident à réduire la friction et à maximiser le rendement énergétique. Les modificateurs de friction typiques incluent…

  • Des acides gras organiques et amides
  • Du phosphore organique de haut poids moléculaire
  • Des esters d’acide phosphorique

Additifs protecteurs

Il existe également des additifs dans l’huile moteur classés comme additifs «protecteurs» qui améliorent les propriétés protectrices du lubrifiant.

Le barattage des pièces ou des engrenages du moteur peut mélanger de l’air dans l’huile, ce qui produit de la mousse. Si les bulles de mousse s’effondrent, les composantes métalliques peuvent entrer en contact, provoquant l’usure.

Les anti-moussants réduisent la tension superficielle des bulles de mousse et accélèrent leur affaissement. Sans anti-mousse, la mousse gargouillait du tube de la jauge lorsque les clients venaient pour une vidange d’huile. Les additifs anti-mousse courants comprennent…

  • Des polymères de silicone
  • Des copolymères organiques

Bien que nous ayons besoin d’oxygène pour vivre, trop, peut être mauvais pour les lubrifiants. L’oxydation augmente la vitesse à laquelle un lubrifiant se décompose et devient inefficace. Les antioxydants décomposent les peroxydes et mettent fin aux réactions radicalaires pour ralentir l’oxydation et prolonger la durée de vie du lubrifiant. Les antioxydants typiques comprennent…

  • Des dithiophosphates de zinc
  • Des phénols encombrés
  • Des amines aromatiques
  • Des phénols sulfurés

Pour ralentir l’oxydation, les formulateurs utilisent également des désactivateurs de métaux pour réduire l’effet catalytique des métaux sur la vitesse d’oxydation. Ces composés forment un film inactif sur les surfaces métalliques et comprennent…

  • Des complexes organiques contenant de l’azote ou du soufre
  • Des amines
  • Des sulfures
  • Des phosphites

L’huile moteur est un système complexe

Comme vous pouvez le voir, les additifs dans l’huile moteur font partie d’un système complexe dans lequel chaque composante est harmonieusement réglée pour offrir à votre moteur la meilleure protection possible. Les chimistes qui conçoivent l’huile moteur étudient attentivement la manière dont diverses huiles de base et additifs interagiront entre eux et fonctionneront à l’intérieur du moteur ou du système lubrifié. Un calcul erroné peut réduire l’efficacité de l’huile.

Un exemple est la bataille entre les inhibiteurs de corrosion et les additifs anti-usure. Parfois, ces additifs sont en concurrence pour les sites sur une surface métallique. Utiliser trop d’inhibiteur de corrosion peut diminuer les propriétés anti-usure de l’huile.

Les additifs dans l’huile moteur eux-mêmes peuvent présenter des inconvénients s’ils ne sont pas utilisés correctement. Voici quelques exemples des effets négatifs que les additifs peuvent provoquer.

  • Les détergents et les additifs anti-usure peuvent favoriser la formation de dépôts dans les zones à haute température
  • Les détergents et dispersants peuvent minimiser l’efficacité des additifs anti-mousse et favoriser la mousse
  • Certains additifs peuvent provoquer de la corrosion lorsqu’ils sont exposés à des températures élevées
  • Trop d’additif anti-mousse entraînera en soi de la mousse

Qu’est-ce que ça signifie pour vous?

L’huile moteur et les autres lubrifiants sont des systèmes finement équilibrés qui sont sensibles à l’ajout d’autres produits chimiques. Pour la meilleure protection et la plus longue durée de vie du lubrifiant, suivez ces directives:

Évitez de mélanger des lubrifiants – Bien que presque toutes les huiles moteur conventionnelles et synthétiques soient compatibles, évitez de les mélanger si vous le pouvez. Bien sûr, compléter le remplissage de l’huile du moteur avec une autre marque d’huile n’entraînera pas de dommages au moteur, mais il est préférable d’utiliser simplement la même huile tout le temps. Si vous devez mélanger des lubrifiants, vidangez le système et remplissez-le dès que possible.

Évitez d’utiliser des additifs d’huile de rechange – Les étagères des magasins sont remplies d’additifs de rechange qui promettent d’augmenter l’économie de carburant, de réduire l’usure ou de restaurer un vieux moteur comme neuf. Les ajouter à votre huile perturbe la chimie de l’huile et peut réduire sa capacité à protéger votre moteur. Lorsque vous utilisez une bonne huile moteur, il n’est pas nécessaire de la modifier avec un additif de rechange.

Par Bruno Ranger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *